Black Mirror 4 episode 1 USS Calister

 Episode 1 : USS CALISTER alias Code Lyoko

Dans USS Calister, les protagonistes sont pièges dans un jeu virtuel. Les look à la Star Strek ne me donnaient pas envie de regarder cette épisode. Mais je l’ai finalement regardé. Je concluerais qu’il faut faire attention à ne pas blesser les gens qu’on contoient car on ne sait pas de quoi ils sont capable. Dans cette épisode il y a aussi une critique au cloud et à la manière dont c’est facile de le pirater et de voir ce qu’il contient. De manière générale, je trouve que cette épisode fait référence au dessin animé Code Lyoko par le fait que des personnes du monde réel se retrouve das un monde virtuel pour combattre quelqu’un.

Black Mirror Saison 4 – Episode 2 Arkangel

Critique de l’épisode 2 : Arkangel

Le sujet de l’épisode 2 de Black Mirror saison 4 est le contrôle parental et ses limites ou plutôt non limite. La mère perd une fois sa fille dans la rue et au lieu que l’Etat l’aide psychologiquement à calmer ses peurs, on lui propose d’expérimenter un contrôle parentale qui lui permet de regarder à travers les yeux de son enfants. Les choses se corse quand l’enfant devient adolescente. On voit que le contrôle parental devient addictif puisque la seule manière que la mère a de calmer ses peurs et de devenir « une petite souris » en suivant les faits et geste en temps réel de son enfant.
Autant je comprends la position de la mère et autant celle de la fille. Cette épisode que j’ai vu avec ma mère fait réfléchir. Il montre que plus on cherche à contrôler quelqu’un plus il voudra s’éloigner. On contrôlant de manière arbitraire ou secret, on perd la notion de confiances qu’on pourrait avoir avec son enfant. Je pense à une amie ou même à la youtubeuse Nadjélika dont leur mère savent toutes leurs histoire et laisse même les petits copains entrer dans leur maison. Mais sachant que les choses vont arriver de toutes manières n’est il pas préférable de savoir comment ça se passe pour pouvoir aider sa fille en cas de problème ? J’écris ça mais je ne sais pas comment je m’y prendrais mais une chose et sûre cette culture souvent africaine de tout brimer n’est pas la solution.

« Il y a ce que nos parents nous inculquent, et ce que l’on apprend par nous-mêmes. La  surprotection et le contrôle brident la découverte et les expériences personnelles. » Siecle Digital

[SPOILER
 
 
Je retiens tout de même que la mère a rendu sa fille « indépendante » très jeune, en disant qu’on utilisera plus le contrôle parental et que la petite devrait faire face à ses peurs toute seule. On voit qu’elle fait face à des peurs, en grandissant , à travers le chien agressif du voisin, .
Personnellement, je trouve que c’est une trahison de la part de la mère de ne pas avoir dit qu’elle avait utilisé de nouveaux l’appareil. Sa peur était largement compréhensible de ne pas avoir de nouvelle de sa fille la nuit et d’apprendre qu’elle n’était pas à l’endroit indiqué mais le lendemain, elle aurait du exprimé cette peur et gronder sa fille en expliquant qu’elle a dû utiliser se contrôle parental. Je trouve violent le fait que la mère est fait avorter sa fille contre son gré alors que la fille ne savait même pas qu’elle était enceinte. Cet apareil de contrôle était fait pour aider et finalement il créer des problèmes.
La mère aurait pu très bien expliquer que grâce à l’appareil, elle a appris que sa fille était enceinte et parler avec sa fille des conséquences et de la prise de décisions. Mais le fait que la mère décide our sa fille (même si elle est mineur sa reste le corps de sa fille), j’ai trouvé ça violent. Dans cette mesure je comprends tout à fait que sa fille veuille s’enfuir.]
 

Quel épisode regarder de Black Mirror Saison 4

La plupart des gens disent que la saison 4 de Black Mirror est mitigé et que tous les épisodes de la saison ne se valent pas contrairement aux saisons précédentes.
Je ne pourrais pas juger par rapport aux autres saisons car j’ai commencé la série en début du mois.  On m’avait dit que les épisodes de Black Mirror ne suivent pas alors je regarde la série à l’envers. J’ai commencé par la saison 3 avec uniquement l’épisode 1. Un épisode très intéressant sur la course aux « like » sur les réseaux sociaux et notamment sur Instagram. Puis la saison 4 a commencé alors j’ai regardé.
J’ai voulu commencé cette saison 4 par le dernier épisode mais quelques minutes après le début qui ne m’emballait pas, j’ai lu un tweet qui disait que le dernier épisode reprenait des éléments des épisodes précédents de la saison 4.
Un tweet a résumé chaque épisode avec des émoticônes c’est donc en voyant un émoticône cœur que j’ai commencé la saison par l’épisode 4 Hang the DJ, une mise en abyme des sites de rencontres. Puis j’ai repris la saison à l’endroit avec l’épisode 1 USS Calister sur les jeux en ligne, l’épisode 2 Arkangel sur le contrôle parental, l’épisode 3 Crocodile sur ? Il m’a laissé de marbre sur un fond de violence. Je n’ai pas compris cette épisode au pire je dirais sur les traumatismes d’un événement dans notre vie. Puis j’ai regardé l’épisode 6 car tout le monde disait que le l’épisode 5 était nul et j’avais décidé de ne pas perdre une heure de mon temps. Si l’épisode 6 était fabuleux, l’épisode 5 Metalhead était aussi bien ! J’ai finalement regardé l’épisode 5 car l’épisode 6 Black Museum  a fait échos à chaque épisode précédent et je voulais savoir ce qui faisait échos à l’épisode Metalhead Sans regret, j’ai adoré la manière dont il a été filmé et les images en noir en blanc ou plutôt une scène m’a fait pensé à une image du film Mad Max qui va passer sur France 2 ce soir et que je vais m’empresser de regarder pour augmenter ma culture cinématographique. Sinon pour info l’épisode 5  Metalhead est pour moi une critique sur les dérives qui pourraient arriver avec les chiens robots.

Ps : je publierais un article sur mon analyse des épisodes et j’indiquerais les liens ici au fur et à mesure que les articles seront publiés.

Top 6 de la saison 4 de Black Mirror

1. Black Museum (6) parce qu’il échos à Stranger Thing et au film Get Out, ou d’autres épisodes des saisons précédentes de Black Mirror dont S3E1 mais à regarder à la fin car il fait également échos à des passages des 5 autres épisodes de cette saison 4. 
2. Arkangel (2) parce que je suis restée bouche bée et qu’il y a de quoi analyser 
3. Hang The DJ (4) pour le sujet sur les rencontres et l’échos au film Truman Show
4. Metalhead (5) pour les plans de séquences
5. USS Calister (1) parce que je ne suis pas fan de la science fiction 
6. Crocodile (3) parce que je n’arrive pas à comprendre le sujet de cette épisode

N’hésitez pas à m’indiquer en commentaire votre Top 6 car les goûts et les couleurs… et il fort possible que ce soit différent.

Dear White People, la série

Après un long moment d’absence, je reviens pour vous parler de la série satirique Dear White People produit par Netflix.  C’est une série basée sur le film de Justin Simien dont je n’ai vu que les premières minutes car le début ne m’intéressaient pas. Visiblement je n’ai rien loupé car le film a été beaucoup critiqué. Cependant, je recommande fortement la série (et ceux qui n’ont pas aimé le film aussi) ! Pourquoi ? Parce que la série fait comprendre, à ceux qui la regarde, plusieurs aspects de la vie de noir. Ici la série plante son décor dans le campus universitaire de Winchester. Bien que dirigé par un doyen noir, Winchester recense tout de même des actes racistes envers les personnes noires.

D’ailleurs c’est à partir d’une soirée étudiante blackface, organisée par des personnes blanches au sein de l’université, que la série va démarrer. En effet à travers cette soirée, chaque épisode va nous dresser le portrait et la vision de plusieurs étudiants noirs. La série nous montre donc la vie d’une personne noire dans un monde de blanc. Sans spoiler, l’épisode 5 explique d’ailleurs de manière concrète la différence de traitements dans la société entre une personne noire et une personne blanche. De nombreuses personnes devraient voir cette épisode pour comprendre ce que ressent une personne noire.

Pourquoi une personne ne doit pas s’adonner au blackface ?

Blackface dans la série Dear white people
Image du site Share-Trend

Réponse de Samantha en un discours :

« Cher amis blancs, je conçois très bien qu’être réduit à sa race, son éthnie sur la base de généralité soit une expérience nouvelle et dévastatrice pour certains d’entre vous. Mais il y a une différence; mes plaisanteries ne foutent pas en taule votre jeunesse à un taux plus qu’alarmant et ne rend pas le semble fait de marcher dans les rues un danger pour votre vie. Mais les vôtre le font.

Quand vous vous moquez ou quand vous nous rabaissez, vos justifiez un système existant. Les flics qui font baiser les yeux d’un noir en le menançant de leur arme, ne le considère pas comme un être humain. Il voit une caricature, un voyou, un nègre, un négro.

Alors NON vous ne pouvez pas vous montrer en costume d’Halloween nous représentant et en plaidant l’ironie ou l’ignorance ! C’est terminé ! Avant cette fête une personne de couleurs sur ce campus ne pouvez même pas penser au mot racisme sans être accusé de crier au loup. Mais de la même façon qu’il a fallut une Sandra Bland , un Trayvon Martin et un Philando Castille pour éveiller la consicence de certains, cette fête était ce qu’il fallait pour éveiller la conscience de ce campus. »

Voici les thèmes abordés dans la saison 1 de Dear White People

Dear White People review par le magazine Mic
Image et critique en anglais du magazine MIC

Dear White People pose la question sur : Comment une université dirigé par une personne noire peut-elle subir le racisme ?

La série aborde les enjeux de l’université, les problématiques journalistes (peut-on tout dire ?), le métissage, l’amitié, les relations de couple. On voit différents portraits qui m’ont fait penser à des portraits réaliste de personnes de la vie de tous les jours: la militante noire, le militant noir, le couple mixte, l’homme noir et gay. Puis la fille, entourée unique de copines blanches, portant toujours des tissages ou perruques et dont on a jamais vu ses vrais cheveux. Ainsi que le débat sur le rascime anti-blanc. Contrairement au titre de la série, les thèmes abordés dans Dear White People ne sont pas centrés sur les personnes blanches.

NB : La série n’est pas centrée sur le militantisme. C’est une série satirique qui dénonce pas mal de chose tout en étant drôle et réaliste sur les aspects de la vie.

+ 1 : sur la mention de la série Scandal en faisant comprendre que cette série devrait prendre fin !

Bon visionnage !

Pourquoi y a t-il une guerre froide entre les femmes mariés et les célibataires?

J’aimerais revenir sur la manière dont les personnes mariés voient les femmes célibataires à travers l’épisode 3 « La baie des cochons mariés » de la saison 1 de Sex and the City.

Carrie est invitée dans la maison secondaire de son amie mariée pour un séjour hors de Manhattan. A son réveil, elle croise le mari de son amie debout et nu devant elle, sans gène, qui lui annonce que sa femme est partie faire des courses et qu’elle revient. Au retour de son amie, Carrie géné raconte l’épisode où elle a vu le sexe du mari. Après que son amie demande confirmation à son mari. Elle met à la porte Carrie de chez elle, comme s’il s’agissait de la faute de Carrie.

De retour à Mahanattan, Carrie se demande s’il « y a t-il une guerre froide secrete entre les femmes mariés et les célibataires« .

satc-la-baie-des-cochons-mariés-S01E03_war

Y a t-il une guerre froide secrète entre les femmes mariés et les célibataires?

Les femmes mariés oublient qui elle était avant d’être mariée ou en couple et tout devient « Nous et nous ». Les attentes de la vie entre les femmes mariés et célibataires sont complètements différentes. Quand tu cherches à trouver un mec, elle, essaye de procréer. Vis notre vie de célibataires :

Entre amis : « Je déteste être célibataire quand vos amis mariés vous organise un coup par surprise »

satc-la-baie-des-cochons-mariés-S01E03_between-girls

Ce moment où on veut te casser avec cette fameuse phrase « j’organiserais une fête où je vais les réunir ». Les coups arrangés non merci ! Organise une fête et invite les 2 avec qui tu penses que ça va matcher. Mais ne prévoit pas le coup d’avance, ne prévient pas les 2 personnes qu’ils pourraient matcher. Assiste à un possible rapprochement, au pire présente-les pour qu’ils apprennent à se connaitre et laisse le cours des choses faire (si ça se fait !).

Moral : Votre bonheur pour vos amis est que vous rencontrez quelqu’un et que vous soyez comme eux.

Les gens en général : « Je bosse avec toi depuis 8 mois et je ne t’ai jamais vu avec un mec. »satc-la-baie-des-cochons-mariés-S01E03-Miranda

Les gens ont tendance à penser que la célibataire cache son homesexualité derrière un célibat de trop longues durées. Mais comme dirait Miranda : « Depuis quand être seule veut dire qu’on est forcément gouine ? »

Les amis gays en couple : « Es-tu mariée ? on a besoin d’un ovule pour la mère porteuse »

carrie's gay friend

Je n’ai pas d’amis gays donc je ne pourrais pas parler de ce cas où ils peuvent voir leur amis hétérosexuelles célibataires comme des mères porteuses. Carrie nous dit dans l’épisode « je n’étais pas une femme, j’étais une femme à oeuf ».

Au travail : « Les gens mariés ne détestent pas les célibataires, ils veulent seulement nous cerner »

Miranda sex and the city va obtenir une promotion car elle a présenté une fausse copine lesbienne

Un fois que vos collègues et vos supérieurs savent que vous êtes en couple, ils arrivent mieux à vous cerner dans la mesure où vous n’êtes pas un jardin secret. Qu’importe que votre orientation sexuelle. Le statut célibataire ne leur suffit pas. Ils veulent connaitre vos histoires, vos nouvelles rencontres. Vous savoir en couple, les rend bizarrement plus heureux que vous.

Moral: L’épisode le montre très bien avec Miranda. On devient beaucoup plus ouvert avec toi, plus de propositions. Les sociétés n’aiment pas les ovnis. You have to share all thing about you…. Mais non Mais non.

En famille : Le célibat gène à partir d’un certain age ou quand on est la seule célibataire dans notre famille

Blackish Zoey laisse sa famille rencontre son petit-ami blanc
Série Blackish – Image source

La blogueuse Afromangocie avait très bien résumé en 140 caractères sur Twitter. Elle disait que les familles africaines ne veulent pas qu’on ait un copain puis arrivé un certain âge on te demande « Où est ton mari ?« . C’est exactement ça, je me rappelle du jour où ma mère a dit à une de ses copines qu’on ne savait pas si j’avais quelqu’un car je n’en parlais pas. Alors que les fois où j’ai voulu parler de quoi que ce soit, o, me faisait comprendre que ce n’était pas une discussion à avoir. Comment passe t’on de célibataire et seule à marier, sans avoir eu de copain entre temps ?

Moral : Votre famille ne veut pas savoir que vous sortez avec qui que se soit mais soyez prêt à construire vos vies amoureuses dans le secret pour être prêt à leur présenter quelqu’un à l’approche de vos 25 ans.

Sortir de ses habitudes : « Sean était l’équivalent d’une robe de chez Dona Caral /DKNY, vous savez pertinemment que ce n’est pas votre style mais vous l’essayez quand même »

Carrie sex and the city rencontre un homme différent

Il y a ces mecs que je rencontre dont on dirait qu’ils ont rencontré un marabout leur disant que la prochaine femme qu’ils vont rencontrer et la femme de leur vie. A peine rencontrer, ils sont déjà dans une détermination, dans les « je t’aime », dans la construction d’un avenir ensemble alors que vous vous connaissez à peine. Autant vous dire que pour « les femmes qui ont peur d’être aimer » et qui rencontre des « super connard » ce profil est loin d’être dans les habitudes. Mais comme un psy disait dans un téléfilm : « Si vos relations ne fonctionnent pas c’est parce que vous sortez toujours avec le même profil, X est différent mais c’est sûrement il est sûrement mieux pour vous. » Alors vous essayez quand même. Mais… « ça ne peut pas fonctionner toi tu veux te marier et moi je ne sais pas ce que je veux. » Carrie Bradshaw

Sex and the city girls S0103 attend un taxi

Conclusion de la guerre entre femmes célibataires et femmes mariées :

« On est toute pareille, mais pour des raisons X ou Y on s’est retrouvé de l’autre côté. Il n’y a rien de mieux parfois que de se retrouver avec ces copines célibataire pour aller voir un film. » Carrie Bradshaw

Critique Scandal episode 8 Rasputin saison 5

Je m’apprêtais à écrire sur le site web Addictedtoseries pour commenter l’article « Les critiques // Scandal : Saison 5. Episode 8. Rasputin. »  mais il faut créer un compte etc… Bref au final autant vous partagez mon avis.

SPOILER   SPOILER  SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER

La conclusion de l’auteur sur l’épisode

« En fait, cet épisode nous laisse sur un goût d’inachevé : quel est le rôle de Huck ? Quelle est la volonté de Cyrus ? Souhaite-t-il réellement détruire Olivia ? Que va devenir Rowan/Eli ? Quel jeu joue Fitz ? Et pourquoi cette dispute inachevée entre Jack et Olivia ? Nous sommes à un épisode de la trêve hivernale et les questions semblent plus « OMG » qu’en fin de saison : quel jeu joue Fitz en installant Olivia à la Maison Blanche ?
[Pour lire l’article c’est ici] « 

Ma réponse :

Huck ne semble pas avoir de rôle il retrouve tout simplement ses vieux démons et il n’y a pas de suspense, il a devancé Jake pour torturer lui-même Papa Pope. Cyrus ne savait pas qu’il s’agissait d’Olivia et il est lui même surpris mais il doit faire son devoir et avertir Fitz car Olivia semble jouer avec l’Etat.
Par contre la réaction de Fitz à la fin de l’épisode laisse perplexe. Il ment à Olivia, je ne pense pas qu’il  n’a pas dit à Jake d’emmener Papa Pope à la maison blanche enfin ça n’a pas l’air le cas quand il demande à Jake de s’en occuper. On dirait un mensonge inversé et quand il dit à Olivia qu’elle va vivre à la Maison Blanche et qu’il va la protéger j’ai l’impression qu’il veut reprendre le rôle de Eli Pope en sachant que celui ci n’aura plus se rôle de protection puisqu’on va le tuer.

Avez-vous vu l’épisode quelle est votre conclusion ?

Mes séries du moment

L’article des séries préférés de May-si, m’a donné envie de faire également un article sur mes séries du moment.

Voici 5 séries à découvir

  • Scandal : La relation inappropriée d’une chargée de communication avec le président des Etats-Unis mixé à des cas juridiques à résoudre. En résumé, on retrouve la vie d’un président d’une république avec ses déboires, ses échecs, les choses qui peuvent dépasser son pouvoir et qui explique qu’il ne peut pas toujours comme il veut. On regardant Scandal on comprend la relation de Hollande et Gayet, les enjeux d’une élection et ce qu’un candidat est prêt à faire pour gagner. Olivia Pope a une bande de gladiateurs prêt à tout pour elle. Chaque gladiateur a une histoire et chaque personnage secondaire de la série a sa propre histoire et c’est très bien engencé. Même si le début peut rebuter : il parle très vite, on ne situe pas tout, je dirais qu’on est dedans au 3e épisode.
  • How to get away with a murder : Dans Scandal, on voit une bande de gladiateur défendre des cas juridique de manière plus ou moins légal mais toujours de manière judicieuse. Dans HTGAWM, c’est une bande d’étudiant en droit qui apprend à devenir des gladiateurs/super avocat à travers leur prof et avocate renommée Annalise et ses cas concrets. La bande d’étudiant va être elle même confronté à ‘appliquer pour eux-même le cours « Comment s’en sortir avec un meurtre ». Pourquoi ? Comment ? A suivre.
  • The 100 : On habite sur l’Arche un vaiseau inter-galactique et comme à l’inverse du film Interstellar, c’est sûr l’Arche qu’on risque ne plus pouvoir vivre. Donc 100 prisonniers sont envoyé sur Terre pour voir si on est capable de survivre. Le décors, le scénario pourrait nous faire penser à Lost avec des ados. Mais c’est mieux ficeler que cela. On ne suit pas des gens courirs dans la forêt pour rien. Puis il ne court pas ils se battent et on s’est pourquoi. Dans Lost le trop de mystère a tué le mystère à tel point que parfois on pouvait avoir l’impression que les scénaristes étaient également perdus. Dans The 100 on sait on l’on va et pourquoi l’on fait les choses. Le suspense c’est la réussite des objectifs.
  • The Empire : Contrairement à la plupart des gens, je n’ai pas été subjugué par la série Empire dès le 1er épisode. Les séries musicales ce n’est pas mon truc. Selon moi c’est le site La Scandaleuse qui a parlé de cette série pour la première fois (sur Instagram, la CM disait aimer cette série et tout le monde a suivi). J’ai tout de même tenté de regarder le 2e épisode et j’ai fini par enchainé les 5 épisodes qui suivaient d’affilé. Finalement le coté dramatique qui s’ajoute au fil des épisodes et la relation entre les personnages a donné un meilleur intérêt que j’avais pu avoir à la série qui fait désormais partie de mes séries du moment.
  • Person of Interest : C’est mon rendez-vous du mardi soir sur la chaine de tv TF1. Je l’ai pris en cours (saison 2) mais le passage des épisodes de la saison 1 après les nouveaux épisodes m’a aidé à mieux comprendre la série. Une machine a été inventé pour lutter contre le terrorisme. Elle devine les actes terroristes ou juste des actes malveillants qui vont être commis avant que ce soit le cas. Une petite « bande » évite que ces actes aient lieu et ils protègent les gens. Sur le coup, ça me fait penser à la série « Demain à la Une » version NTIC.
Autres séries que je peux regarder: Girls, Game of Thrones, New Girl, Orange is the new black, Pretty Little Liars (mais je suis fatiguée de A, trop de mystère a tué le mystère et on veut juste que la série s’arrête…).