C’est quoi cette victimisation ? Affaire sur le Blackface du footballeur Antoine Griezmann

« C’est quoi cette victimisation ? » Voici ce qu’on m’a écrit lorsque j’ai posté la photo du blackface de Griezmann avec pour commentaire « on ne veut pas nous respecter ».

Les commentaires sur le blackface de Griezmann 

Au delà des propos ce qui m’a le plus énervé c’est que ce soit une personne de couleurs noirs qui ose m’écrire cette ânerie ! Qui ose prendre la défense d’un acte raciste ! La question n’est pas de savoir si Griezmann est raciste mais de prendre conscience qu’il a fait un acte raciste en se grimant en noir pour une soirée déguisée ! Il aurait très bien pu porter la tenue des Halem Globetrotter sans se peindre en noir. Et de lui même je me demande le ressenti, ce moment où il a dû prendre de la couleurs noire et se barbouiller partout ! Griezmann ne s’est même pas arrêté au visage, il s’est peint en noirs des pieds à la tête. La peau noire n’est pas un déguisement ! Mais comment tu veux que l’homme blanc Griezmann, dans ce cas précis, comprennent que l’acte est raciste quand son pote Djibril Cissé (homme noir) vient dire sur Twitter que Griezmann a le droit de se déguiser en homme noir au même titre qu’on porte des ponchos lorsqu’on veut ressembler à des mexicains. Est ce qu’on se peint en jaune pour se déguiser en mexicain ? Non on ne porte que des habits car une couleur de peau n’est pas un déguisement !

NB : On a quand même lu des tweets de personnes connus qui ont mis leur blackface télévisuel avec pour commentaire « moi aussi l’an dernier j’ai déjà fait un blackface » comme si c’était une fierté….
Ps: Ce qui est bien avec ce genre de débat, c’est que tu sais « qui est qui ? ». La pensée des gens se délie et tu vois donc les mentalités de la personne c’est comme ça que tu peux savoir si ton BAE est et sera ton futur BAE, si tes amis sont tes amis. Qui garder et sortir de ta vie parce que je veux bien être ouverte au débat mais il y a des pensées qui ne passent pas.
Dans ce débat je cancelled « Ces stars au secours d’Antoine Griezmann« : Djibril Cissée, Pascal Légitimus, (Omar Sy), Loup-Denis Elion (scène de ménage), Rohff (mais lui il était déjà cancelled)
Je big up : Will Aime (son message pertinent !), l’humoriste Tokou (qui a su reconstitué en image/vidéo nos pensées, notre étonnement, notre gestuelle)

La parole des noirs ne comptent pas et ce n’est pas maintenant que ça changera

Pourquoi ?
1. Dans les actes racistes avant même de faire entendre nos pensées on doit se « battre » avec d’autres noirs qui diront que l’acte n’est pas condamnable. Même dans des débats sur le racisme, la communauté noire est divisée c’est fou !
2. On ne pourra pas avancer tant qu’il y aura ces personnes noires qui justifient le fait de se déguiser en noirs comme si notre couleur de peau était un déguisement et qui signe « un noir choco« . Bref les noirs choco qui ne connaissent pas l’histoire de nos ancêtres qu’ils dorment et qu’ils réfléchissent beaucoup au mieux sinon qu’ils lisent un livre ».

3. Regardez la série « Dear White People » punaise ! Et vous comprendrez pourquoi seul les noirs peuvent se dire « négro » entre eux. Les conséquences d’actes racistes ! Ceux que vivent les noirs que ne vivent pas les blancs. Et cette division dans nos communautés !

Miss Nord Pas de Calais traite les cheveux d’Alycia Aylies de crinière de lionne

Samedi 16 décembre, on assistait à l’élection de Miss France 2018. Même si chaque année on dit qu’on va arrêté de regarder, on est toujours là, à commenter et faire nos pronostics sur la future miss France.

Polémique sur les cheveux de Miss Martinique 2018

Tout d’abord, on commence et on suit la fin de parcours de Miss Martinique qui a vécu, avant la soirée d’élection, une polémique sur sa photo officielle où elle ne ressemblait à rien. Cette miss qui a l’habitude porter quotidiennement ses cheveux en afro, s’est vu lissé ses cheveux sans aucune forme et avec en plus une absence de maquillage et de sourcil. Un gros boycottage qui a continué lors de la soirée d’élection puisque cette fois on a voulu faire plaisir au peuple et à la Miss en lui laissant son afro. Mais quelle coiffure afro ? Une coupe afro gaté est le mot ! C’était comme faire un afro avec des cheveux détendus aucun sens ! Bref pour éviter les polémiques Miss Martinique 2018 est passé dans le top 12 mais au profit de Miss Guadeloupe qu’on préférait. On note tout de même que Ruth miss Guyane 2018 est passé dans le top 12, premières miss locksés.

Miss France Nord pas de calais a délié la parole du racisme ordinaire devant des milliers de personnes

La soirée continue… Nous arrivons au top 5, sans surprise Miss Martinique n’est pas retenu et malheureusement Ruth non plus. 5 miss, 5 discours et voici celui de Miss Nord pas de calais : « Après une blonde, une brune, une miss… à la crinière de lionne (dit-elle en regardant Alicia Aylies miss France 2017 et actuelle qui a des cheveux frissés), pourquoi pas une rousse » 
J’ai tout de suite dit que Maeva Couke alias Miss Nord Pas de calais était direct non retenu pour de tel propos car c’est inadmissible de comparer les cheveux d’une fille et en plus d’une miss à un animal ! Je veux dire Elle a pas parlé de la texture des autres (bouclés, ondulés, lisse ou autre elle parle de couleurs de cheveux pour tout le monde et arrivé à Alicia elle parle de « crinière de lionne » qu’elle manque de respects. Bien sûr il y a toujours des gens pour dire à la communauté noire qu’on s’énerve pour rien. L message qui m’aura le plus marqué et qui a été supprimé entre temps disait « Je ne vois pas pourquoi vous vous énervez, moi je suis coiffeuse pour black et ça ne me choque pas » dixit une femme blanche.
Revenons sur le « coiffeuse pour black » qu’elle dise le mot « noir » pour commencer ! Puis qu’importe si tu as l’habitude de coiffer des femmes noires. Où est ton crédit pour dire que les propos ne sont pas grave ? Je veux dire elle a écrit son message comme si le fait qu’elle soit coiffeuse pour femmes NOIRES et non black avait du poids dans le débat… Girl bye ! Bref malgré tout ça devine qui a été élu ? Miss Nord Pas de Calais … et celle qui nous parlait de couleurs de cheveux n’est même pas rousse au naturel…

L’embrasement des noirs de France

Si on devait résumer la semaine, on dira que la société française a voulu testé le calme des personnes noirs qui vivent en France. On aura beau dire qu’on croit à la justice, l’actualité de la semaine nous montrera au fur à mesure qu’on a tord de lui faire confiance. Puis on finira par se demander que devienne la liberté justice et fraternité que prône cette douce France ? Vous trouverez donc ci-dessous l’actualité des 7 derniers jours (semaine 06).

Dimanche : L’Egypte dans la sauce

FBL-AFR-2017-MATCH32-EGY-CMR

Tout avait pourtant bien commencé pour la semaine , le Cameroun a remporté la finale de la CAN (Coupe d’Afrique des Nations) 2017 contre l’Egypte. Les lions indomptables ont mis les pharaons dans la sauce et ne me dites pas dans le ndolé pour être marrant car là on fait le rapprochement avec les paroles de la chanson de Reniss – La Sauce. Paul Biya (président camerounais) ajoutera « vous leur avez mis ça cadeau » pour faire écho aux paroles de la chanson « Si ta nga te barre le way » que les « lions » chantaient avant de commencer le match. Et pour écouter le « comédien » Paul Biya qui nous aura mis des rimes partout c’est par ici. On n’oublie pas non plus les joueurs qui ont repris le Bidoung Challenge et qui ont bien fait rire Chantou (Chantal Biya, première dame).

Lundi : Justice pour Théo

président françois hollande et théo à l'hopital

Sous cet ère de fête une autre histoire bien sombre émerge dans la twittosphère depuis samedi, un mec d’aulnay se serait fait violer mais personne n’en parlerait à la TV. C’est lundi au JT qu’on a fini par en parler et découvrir cette sombre histoire. Théo, un éducateur vivant à Aulnay se serait fait tabasser lors d’un contrôle de police, pire encore il a selon l’hôpital une lésion de 10 cm dans l’anus et il ne pourra pas reprendre le travail après 60 jours de remise « en fonction ». La lésion aurait été faite par l’introduction « involontaire » (jugera la justice dans la semaine) d’une matraque dans son anus. « Involontaire » comme dira l’avocat de Théo et après ça « un mec qui entrera son doigt dans la vagin d’une femme » pourra dire que c’était involontaire et on qualifiera son viol en un geste de violence « involontaire » ! Mais où va t-on ?

J’ai lu également une émergence d’article sur le quota de femmes ne portant pas plainte après un viol. Si c’est pour dire que c’est de leur faute (vêtement) ou qualifier le geste de leur agresseur comme « involontaire » à quoi bon souffrir de nouveaux en racontant son histoire qu’il faudra justifié auprès des policiers qui eux même font la même chose. On ne cherche pas à connaitre la volonté de commettre l’acte de viol, on ne cherche pas à savoir s’il y a un caractère sexuel ni qu’est ce qui est entré, qui est la victime (femme ou homme, origine etc). Le fait est avéré et on veut que justice soit faite. Et ceux qui me débecte c’est les personnes qui comparent le viol d’une femme à celui d’un homme. Il n’y a pas de comparaison à faire. Un viol est un viol. #JusticepourThéo . On n’oublie pas la famille Traoré avec Adama victime de violence policière alors qu’il n’était lui aussi pas armé.

Jeudi : Bamboula est un mot convenable

bamboula-ca-reste-a-peu-pres-convenable-luc-poignant-derape-dans-c-dans-l-air

Le 9 février l’émission de télévision « C’est dans l’air » fait un focus sur le thème « la police hors-la-loi ? » et l’invité Luc Poignant, policier (au syndicat) nous dit que « bamboula est un mot encore convenable » à dire aux personnes qu’ils interpellent et insultent leur profession. Il ne se reprendra même pas quand la journaliste le reprendra sur le fait que ce n’est pas un mot convenable. Voilà dans quel pays on vit ! JE WANDA ! Le racisme est devenu ouvert à tous. Vivre en sachant que les gens sont racistes est une chose, entendre des mots racistes ouvertement en est une autre.

Jeudi : Le bal nègre a changé de nom

Une personne a trouvé normal d’appeler son cabaret le « le bal nègre » en 2017, soit disant que le mot nègre n’était pas raciste à l’époque des cabarets dit « nègre ». Le Mwasi collectif s’était réuni samedi 4 février devant le bar et on peut remercier les manifestants qui ont fait comprendre à Guillaume Cornut que selon ses dires « je ferais plus de mal on continuant d’appeler le cabaret « le bal nègre ». Pour reprendre le tweet du Mwasi collectif « Voici à quoi ça sert de manifester »=>Le bal nègre a changé de nom.

Vendredi : « Etre artiste est un privilège qui vient avec des responsabilités. » Victoires de la musique

imani-justice-musique

Imani demande que justice soit faite lors de son show au Victoire de la Musique : « On se doit d’être les voix de ceux et celles qui n’en ont pas, a-t-elle lancé. On se doit de ne pas prendre la démocratie pour acquise, on se doit de demander des comptes à nos élites, on se doit de demander des comptes à la police, on se doit de demander la justice, on se doit de demander la justice pour Théo, la justice pour Adama, la justice pour tous ceux dont on ne parlera pas, la justice pour vous et moi. »

On finit avec une note plus légère. MHD n’a pas remporté de victoire de la musique pour le son A Kele Nta mais il a porté fièrement son bazin.

Les nouveaux sauvages : Racisme des fans de Chelsea à Paris

Pour ceux qui sont sur Twitter et qui suivent de « bons » comptes savent que Twitter relaye quasiment chaque jour une nouvelle affaire. Ce matin il s’agit d’un monsieur noir qui en voulant prendre le métro  parisien après le travail subit en plein face un acte raciste. Il s’agit de supporters de Chelsea qui empêche ce monsieur d’entrer dans la rame et qui se mettent à chanter en coeur qu’ils sont racistes. La question est :

Pourquoi personne n’a rien fait ?

Qu’auriez vous fait ? Y avait-il la possibilité de réagir ?



Ma première réaction en regardant les images relayé par The Guardian (presse anglo-saxon) c’est :

  • Connaissant les rames lors d’un match, on n’est autant serré que durant les heures de pointes. Donc je me disais si on est dans la rame coincé comme une sardine, je vois mal ce qu’on peut faire.
  • Sur le fait de parler, connaissant les quais lorsqu’une troupe de supporters se met à chanter, je vois mal comment se faire entendre
  • Il faut parler en anglais
  • Je me met à la place des gens sur le quai, je me vois mal parler pour que les supporters fassent entrer le monsieur. Pourquoi ? Parce que rentrer dans la rame c’est bien mais ce n’est pas gage de sécurité. On n’est pas à l’abris de coup de couteaux, de dépouillements durant le trajet jusqu’à la prochaine station.

Ma deuxième réaction en remarquant que dans la partie où on voit le personnel de la RATP gérer le flux des rames, on aperçoit encore le monsieur noir sur le quai donc c’est pendant les faits.

  • Mais dans ce contexte la rame n’était pas blindé donc les gens n’étaient pas du tout collé comme des sardines
  • Pourquoi le personnel gestion de flux n’a pas réagi pour permettre au monsieur « noir » d’entrer ?

Ayant déjà gérer le flux de voyageur durant un événement, le rôle est d’empêcher les gens d’entrer quand la rame est pleine mais pas lorsqu’il y a encore de la place.

NB : On arrive à un point où je caractérise une personne par sa couleur, parce que le problème de cet affaire est là : La couleur de peau du monsieur…

Je conclurais en disant qu’il est facile de dire qu’on aurait fait quelque chose mais sur le coup on est souvent comme tout le monde à ne rien dire. Souvent par égoïsme. Une ex-collègue disait « avant lors de situation dans le métro, je me disais toujours faire quelques chose mais maintenant que j’ai un enfant je pense seulement à rentrer saine et sauve pour le retrouver ». Pour certains, c’est les enfants qui attendent, pour d’autres c’est juste la protection de soi qui est la règle numéro 1  dans le secours d’une personne.

Au final, je pense que les agents de la RATP ont trouvé plus sûr que le monsieur prenne la prochaine rame de métro. Mais je trouve scandaleux qu’on laisse des étrangers venir dicter leur loi dans notre ville cosmopolite. Je pense que sur le coup, il devait difficile de savoir pour les agents comment réagir. Mais il aurait été bien de faire sortir ces supporters de la rame au profit de l’homme qu’on empêchait d’entrer. Il aurait été bien, mais en pratique ça aurait sûrement amener des bagarres et encore plus de retards sur la ligne.

Selon le journal Le Parisien, le monsieur noir c’est Souleyamane et il a dit qu’il porterait plainte, j’espère qu’il aura gain de cause et que ces supporters de Chelsea auront une interdiction de venir à Paris pendant un lapse de temps.Je veux dire il y a un mois tout le monde scandait « je suis Charlie » au nom de la liberté d’expression. La liberté française est-elle de laisser les gens commettre des actes racistes en toute impunité ? Ou est la fraternité ? 

Ps : On peut penser ce qu’on veut de préférer filmer au lieu d’agir, mais c’est le film de la personne qui va sûrement permettre au monsieur d’apporter les preuves de l’acte, et qui permet aux médias d’en parler. Dans ce cas; j’ai envie de dire que c’est une autre manière de réagir.