Pink and White

Sous un fond de Pink + White de l’album Blonde Frank Ocean, je laisse mes doigts pianoter et se laisser emporter par la douceur du son. J’ai passé plusieurs jours à trouver comment nommer ce blog et puis j’ai pensé à cette musique et tout a sonné comme une évidence.

Sous un fond de Pink + White de l’album Blonde Frank Ocean, je laisse mes doigts pianoter et se laisser emporter par la douceur du son. J’ai passé plusieurs jours à trouver comment nommer ce blog et puis j’ai pensé à cette musique et tout a sonné comme une évidence.

Le titre de Franck Ocean me fait planer sans drogue, me fait voyager sans bouger, me donne de la lumière malgré ce temps de misères. Pink and White est une hapiness therapy. Puis s’enchaine Comfortably Numb (2011 remastered version) des Pink Floyd, sûrement parce que j’ai tapé pink ou parce que spotifly est entré dans mon état âme. Ce titre des Pink Floyd semble tout droit tiré de la BO du film « Je vais bien, Ne t’en fais pas« . Une sensation de nostalgie mêlée à des envie de voyages, de lointains, de prendre ma vie en main. Il y a longtemps que je cherche à changer de blog mais cette rupture ne se faisait pas. Je n’étais pas prête. Il est important de se sentir prêt, de reprendre confiance en soi pour enfin sortir de cet anonymat qui au fond nous assombri. Ainsi commence ma nouvelle vie. Et c’est plein d’assurance ou pas, qu’on entre enfin dans ce que la société nomme « la vie d’adulte », « la vie après les études« . Je suis tombée, je me suis relevée, j’ai continué. Au fur et à mesure que le vent soufflait, je m’accrochais à cette brindille. J’ai cru y mourir, j’ai cru ne pas réussir. Mais j’y suis arrivée.

J’avais pour l’habitude dire que je le faisais pour eux. Aujourd’hui, je vais te le dire : je l’ai fait pour moi car je peux désormais passer à autre chose en étant tranquille. Il est important de ne pas avoir de regrets dans la vie. Et c’est ainsi que démarre ma nouvelle vie.

pink-and-white
« Pink and White Terraces, une merveille naturelle néo-zélandaise jusqu’à leur destruction par éruption volcanique en 1886. »

"C’est lui Jay-Z ?"

L’image doit montrer exactement ma tête lorsque je l’ai entendu dire « C’est lui Jay-Z, aaah je ne savais pas qui c’était. » Ok on n’écoute pas tous du rap américain (moi y compris niveau tendance), ok tous les artistes ne sont pas connu, ok non en fait Jay-z mais Allo Jay-Z le mari de Beyoncé ?

L’image doit montrer exactement ma tête lorsque je l’ai entendu dire « C’est lui Jay-Z, aaah je ne savais pas qui c’était. » Ok on n’écoute pas tous du rap américain (moi y compris niveau tendance), ok tous les artistes ne sont pas connu, ok non en fait Jay-z mais Allo Jay-Z le mari de Beyoncé ?! (oui c’est d’abord un grand rappeur avant d’être son mari mais on le connait beaucoup en tant que mari de Beyoncé).

Comment des journalistes peoples peuvent-ils confondre les artistes noirs ?

C’est à ce moment que j’ai compris comment les journalistes du magazine Public ou autre magazine people (quoi que c’est leur métier de connaitre les peoples) pouvaient réellement se tromper et confondre 2 artistes noirs en mettant la photo d’un autre. Je ne dis pas qu’ils sont légitimes mais qu’apparemment ça existe de ne pas connaitre. Et j’ai envie de dire de s’inscrire sur Twitter, augmenter leur culture « Générales » ? Parce que j’avoue sans Twitter, je n’aurais pas su l’existence de Nekfeu, Sch, MHD et sûrement d’autres choses que ma TL regarde et partage et nourri mes connaissances.

Cependant on parle de Jay-Z !  Jay-Z celui qui a crée la plateforme de musique Tidal. Jay-Z. Je ne m’en remet pas. J’ai également compris ce qui faisait la différence d’ambiance entre blanc et noire. C’est en grandissant que je me rends compte que certes on peut sympathiser avec une personne non racisé mais il y aura facilement une différence quelque part dans notre perception des choses. A part si on a grandi dans le même milieu et encore.

Tout s’explique par le fait qu’on a eu la même éducation scolaire mais l’éducation familiale et les expériences qu’on a de la vie change notre vision de la vie et à ce niveau rien ne peut être pareil. Enfin je dis ça mais il y a quand des femmes noires et africaines qui m’ont touché les cheveux comme une découverte… A croire qu’à force de se défriser les cheveux, elles ont oublié la nature de ceux-ci.